Inauguration de la place Lise et Artur LONDON

  • 4 septembre 2017
  • Mis à jour le 5 septembre 2017
  • Mémoire

Mardi 29 août 2017, la Maire de Paris, Anne Hidalgo, et Catherine Baratti-Elbaz, Maire du 12e arrondissement, ont inauguré une place en hommage aux résistants Lise et Artur London.

Située à l'intersection du boulevard Poniatowski, de l'avenue de la Porte de Charenton et de la rue Ferdinand de Béhagle, la place a été inaugurée en présence de la famille de Lise et Artur London, de Catherine Vieu-Charier, adjointe à la Maire de Paris chargée de la mémoire, du monde combattant et des fonctions de Correspondant Défense. ainsi que d'Alexandre Adler, historien et journaliste et de Denis Peschanski, historien et directeur de recherche au CNRS.


Artur London naît le 1er février 1915, à Ostrava, en Tchécoslovaquie et Lise, née Elizabeth Ricol, le 15 février 1916, à Montceau-les-Mînes, en Saône-et-Loire.

Tous les deux militants communistes, ils partagent le même idéal de justice et de liberté quand ils se rencontrent en 1934. Ils défendent cet idéal en s’engageant dans les Brigades Internationales en Espagne aux côtés des républicains espagnols pendant la guerre civile en 1937. Ils sont ensuite résistants de la première heure sur le sol français pendant l’Occupation. Artur London est arrêté en 1940, Lise London en 1942. Ils sont déportés lui à Mauthausen, elle à Ravensbrück puis à Buchenwald.

En 1949, le couple s’installe à Prague. Artur London est nommé vice-ministre des Affaires étrangères. Il est arrêté en 1951 et devient l’un des quatorze accusés du procès de Prague en 1952, à qui l’on arrache sous la torture des aveux de conspiration contre l’Etat, qui se révèlent fabriqués par la suite. Artur London échappe à la peine de mort, mais est condamné à la prison à perpétuité. Il est réhabilité en 1956.

En 1968, le couple raconte cette période sombre de leur vie dans le livre L’Aveu qui sera ensuite adapté en film par Costa-Gavras sous le même titre en 1970. Les rôles de Lise et Artur London sont interprétés par Simone Signoret et Yves Montand.

Le chanteur Jean Ferrat parle d’eux dans sa chanson contre le stalinisme Le bilan : « Vous aviez nom Kostov ou London ou Slánsky ». Artur London décède le 7 novembre 1986 et Lise London décède le 31 mars 2012, tous deux à Paris où ils s’étaient définitivement installés depuis 1963.


Dernière mise à jour le mardi 5 septembre 2017

Restez connecté

Lettre d'information

Pour suivre l’actualité de votre arrondissement, inscrivez-vous à la newsletter !

Je m'abonne

Paris j'écoute

11h5712h56
@roualloche
@Parisjecoute Comment peut-on accéder au plan de déplacement de Paris ?
@Parisjecoute

@rouallo Bonjour, vous le trouverez ici : http://ow.ly/4mIVUC Bonne journée !

17h1916h39
@mlauribault
@Paris Où se situent les nouveaux espaces verts ? Merci.
@Parisjecoute

@mlauribault Bonjour, Vous trouverez tous les détails sur les nouveaux espaces verts ici : http://ow.ly/10Ctk8 Bonne journée.

14h814h53
@Djackbroute
@Parisjecoute Bjr, ou est-il possible d'avoir des données concernant l'estimat° du trafic routier à long terme dans certaines rues de Paris?
@Parisjecoute

@Djackbroute Bonjour, il est possible que cette page du site de la Préfecture réponde à votre demande : http://ow.ly/10C9PR

10h5713h1
@nicostewz
@Paris Bonjour, savez-vous si l'affiche de l'inauguration de la Canopée est dispo qqe part?
@Parisjecoute

@nicostewz Bonjour, il n'y en a malheureusement plus. Bonne journée ! cc @Paris